Taille des textes

Je suis professionnel de santé,
je m'implique contre l'antibiorésistance

L’émergence de souches bactériennes résistantes aux antibiotiques est favorisée par leur utilisation massive. Cette surconsommation d’antibiotiques semble être liée à l’accumulation de plusieurs phénomènes : des prescriptions non justifiées lors de maladies virales, une utilisation en simple « précaution » (indépendamment du cadre de la prophylaxie), et un mésusage par les patients.1,2

PROFESSIONNELS DE SANTÉ : COMMENT AGIR ?

Pour garantir une utilisation responsable et préserver le « capital antibiotique », les professionnels de santé peuvent agir à 2 niveaux :

La juste prescription de l’antibiotique :

Médecin : prescrire le bon antibiotique

Afin de diminuer la pression de sélection exercée sur les souches bactériennes et d’améliorer la qualité de la prise en charge des patients, l’enjeu n’est évidemment pas de ne plus utiliser les antibiotiques mais d’y recourir de manière juste : uniquement lorsque c’est nécessaire, en choisissant le bon antibiotique et la durée adaptée.1,2

Le juste usage de l’antibiotique par le patient :

Bien utiliser ses antibiotiques

Les professionnels de santé sont les premiers acteurs de la mise en place de la stratégie de juste usage des antibiotiques. La prise en charge du patient repose sur un dialogue avec son médecin et avec son pharmacien. Le professionnel de santé peut ainsi expliquer au patient les raisons du choix d’un traitement (antibiotique ou non selon que l’infection est bactérienne ou d’une autre origine), lui préciser la manière dont il devra prendre son traitement, et l’importance de respecter scrupuleusement la prescription.1,2

Pour accompagner les professionnels de santé dans cette démarche, l’Assurance Maladie a développé des outils d’aide à la prescription, des supports pédagogiques pour les patients…. Elle fournit aussi des tests de dépistage et de diagnostic rapide pour l’angine.1,2

AGIR CONTRE L’ANTIBIORÉSISTANCE

En tant que médecin :

Rôle du médecin dans l’antibiorésistance
  • Appliquez-vous toujours les protocoles de lutte contre les infections et de prévention ?
  • Lorsqu’ils sont disponibles, avez-vous recours à des tests de diagnostic pour prendre des décisions en toute connaissance de cause (si possible) ?
  • Prescrivez-vous et délivrez-vous des antibiotiques que lorsqu’ils sont nécessaires, conformément aux directives en vigueur ?
  • Expliquez-vous à vos patients la façon correcte de prendre les antibiotiques, des résistances et des dangers d’un usage abusif ?
  • Parlez-vous aux patients de la prévention des infections (par exemple de la vaccination, de se laver les mains, de relations sexuelles protégées, de se couvrir le nez et la bouche pour éternuer) ?
resistance-bacterienne-professionnels-sante-logo-implique-bleu

En tant que pharmacien :

Rôle du pharmacien dans l’antibiorésistance
  • Ne délivrez-vous des antibiotiques que lorsqu’ils sont nécessaires, conformément aux directives en vigueur (par exemple, si le patient a une ordonnance valable avec le bon médicament, à la bonne dose et pour la durée nécessaire) ?
  • Lorsque les patients veulent un traitement pour le rhume ou la grippe, leur expliquez-vous que les antibiotiques ne sont pas nécessaires ?
  • Parlez-vous aux patients de la façon correcte de prendre les antibiotiques, des résistances et des dangers d’un usage abusif ?
  • Rappelez-vous aux patients de consulter leur médecin si les symptômes persistent ?
  • Parlez-vous aux patients de la prévention des infections (par exemple de la vaccination, de se laver les mains, de relations sexuelles protégées, de se couvrir le nez et la bouche pour éternuer) ?
resistance-bacterienne-professionnels-sante-logo-implique-vert

L’ACTUALITÉ ANTIBIO-RESPONSABLE