www.agir-thrombose.fr
www.ambulatoire-sanofi.fr
www.ams.sanofi.fr
www.antibio-responsable.fr
www.aucoeurducholesterol.fr
www.contreladouleur.fr
www.diabplus-equilibre.fr
www.diabeteanalytics.fr
www.diabete-emotions.fr
www.gaucherfrance.fr
www.retrouverlemouvement.fr
www.sanofi-arthrose.fr
www.sanofi-diabete.fr
www.sep-ensemble.fr
www.thromboseval.fr
nosmedicaments.sanofi.fr
www.labsante.sanofi.fr
www.lesvictoiresduprive.fr
prevenirlesadherences.com
www.sanofi.fr
www.sanofigenzyme.fr

Les patients : des consommateurs d’antibiotiques responsables !

Taille des textes

Patients : pourquoi agir ?

Les antibiotiques semblent encore trop souvent consommés à tort.

Malgré les campagnes de communication de l’Assurance Maladie (« Les antibiotiques, c’est pas automatique » puis « Les antibiotiques, utilisés à tort, ils deviendront moins forts »), la France détient toujours le (triste) record européen de la consommation d’antibiotiques, derrière la Grèce, la Roumanie et la Belgique.

Voir notre dossier sur la consommation d’antibiotiques en France et en Europe

S’il faut rappeler à chacun qu’un antibiotique n’est efficace que sur les bactéries et n’a aucun effet sur les virus, il faut également expliquer que la consommation inutile d’antibiotiques accroît le risque de résistances bactériennes.

En effet, seuls 16% des français, aujourd’hui, sont au courant des problématiques liées aux résistances.2

En consommant des antibiotiques à tort (dans le traitement de maladies d’origine virale par exemple, telles que la rhino-pharyngite, la grippe, la bronchite aiguë, ou la plupart des angines), on favorise la sélection de bactéries résistantes à ces antibiotiques et on contribue ainsi à les rendre moins forts.
Pour préserver leur efficacité, limiter le développement de souches résistantes et l’apparition d’impasses thérapeutiques, il est donc essentiel de limiter notre consommation d’antibiotiques.


Patients : comment agir?

Il ne s’agit évidemment pas d’interdire toute consommation d’antibiotiques, mais d’adopter une consommation responsable. Voici 2 règles essentielles :

1/ Prendre un antibiotique uniquement sur la prescription d’un médecin

Il faut réserver les antibiotiques aux cas où ils sont vraiment utiles, c’est-à-dire uniquement dans le cadre d’infections d’origine bactérienne. Seul un médecin pourra identifier si le patient relève d’une antibiothérapie et la prescrire si nécessaire.3

Il convient donc de :

  • Ne pas consommer d’antibiotique sans la prescription d’un médecin.
  • Ne pas prendre d’antibiotiques utilisés ou non utilisés lors d’un précédent traitement même si les symptômes semblent les mêmes.
  • Ne pas donner le traitement à quelqu’un d’autre : un antibiotique est spécifique à chaque pathologie.

2/ Lorsqu’un antibiotique est prescrit, le consommer correctement et jusqu’au bout !

Il est essentiel de respecter scrupuleusement la prescription du médecin : la dose, la fréquence, les heures de prise, et la durée du traitement antibiotique.
Il ne faut pas arrêter le traitement prématurément : même si l’état s’améliore, l’antibiotique doit être pris jusqu’au bout.
En cas de doutes ou d’effets indésirables, il convient de demander conseil son médecin ou à son pharmacien.

Télécharger une brochure expliquant l’intérêt de l’observance du traitement antibiotique

  1. http://www.ameli-sante.fr/protegeons-les-antibiotiques/les-antibiotiques-sont-souvent-utilises-a-tort.html. - consulté le 5 mars
  2. Plan d’alerte sur les antibiotiques – 2011-2016
  3. http://www.sante.gouv.fr/le-bon-usage-des-antibiotiques-par-les-patients.html - consulté le 5 mars 2015.