www.agir-thrombose.fr
www.ambulatoire-sanofi.fr
www.ams.sanofi.fr
www.antibio-responsable.fr
www.aucoeurducholesterol.fr
www.contreladouleur.fr
www.diabplus-equilibre.fr
www.diabeteanalytics.fr
www.diabete-emotions.fr
www.gaucherfrance.fr
www.retrouverlemouvement.fr
www.sanofi-arthrose.fr
www.sanofi-diabete.fr
www.sep-ensemble.fr
www.thromboseval.fr
nosmedicaments.sanofi.fr
www.labsante.sanofi.fr
www.lesvictoiresduprive.fr
prevenirlesadherences.com
www.sanofi.fr
www.sanofigenzyme.fr

Les sinusites aiguës

Taille des textes

Description :

Les sinusites sont une inflammation d’une ou plusieurs cavités sinusiennes de la face. Ce sont des infections d’origine bactérienne ou virale, qui peuvent atteindre les sinus frontaux, ethmoïdaux, sphénoïdaux ou maxilaires.1, 2

Fréquence :

L’infection est le plus souvent due à un virus, mais une bactérie peut être en cause plus rarement. Parmi ces 4 types de sinusites aiguës, les sinusites maxillaires aigues (SMA) sont les plus fréquentes.1,2


Germe(s) impliqué(s) :

En cas de sinusite maxillaire aiguë purulente bactérienne, les bactéries les plus fréquemment retrouvées sont Streptococcus pneumoniae et Haemophilus influenzae.1


Signes cliniques :

Les signes cliniques sont différents selon le type de sinusite.

La sinusite maxillaire aiguë purulente3,4

C’est la plus fréquente chez l’adulte. Elle doit associer la présence d’au moins deux des trois critères majeurs suivants :
  • Persistance ou augmentation des douleurs sinusiennes infra-orbitaires malgré́ un traitement symptomatique prescrit pendant ≥ 48 heures
  • Douleur unilatérale, et/ou augmentation quand la tête est penchée en avant, et/ou caractère pulsatile, et/ou acmé́ en fin d’après-midi et la nuit
  • Augmentation de la rhinorrhée et caractère continu de la purulence de la rhinorrhée (++ si unilatéral)

De la fièvre, une obstruction nasale, des éternuements, une gêne pharyngée, une toux de plus de 10 jours peuvent éventuellement être associés.

La sinusite frontale aiguë3,4,5-8

Elle est rare, elle associe :
  • Douleurs violentes
  • Localisation sus-orbitaire et frontale, souvent unilatérale
  • Accentuation en position penchée en avant et caractère pulsatile
  • La palpation ou la pression de la région frontale est douloureuse
  • Rhinorrhée purulente homolatérale antérieure

La sinusite ethmoidale aiguë6,8,9,10

Elle est rare chez l’adulte et associe :
  • Œdème palpébral rouge chaud douloureux prédominant à l’angle interne de l’œil et à la paupière supérieure
  • Fièvre élevée avec altération de l’état général
  • Obstruction nasale
  • Rhinorrhée purulente inconstante
  • Souvent associée à une sinusite frontale voire une pansinusite

La sinusite sphénoïdale aiguë3,6,8

Son diagnostic est difficile en raison de sa localisation très postérieure du sinus et drainage postérieur au-dessus du cavum, il associe :
  • Absence de rhinorrhée antérieure mais parfois jetage postérieur
  • Fièvre prolongée
  • Céphalées profondes permanentes péri ou rétro-orbitaires
  • Irradiant vers le vertex souvent maximale en fin de journée et la nuit
  • Dites en cimier de casque
  • Pouvant simuler une douleur d’hypertension intracrânienne

Prise en charge :

Une antibiothérapie adaptée peut être prescrite en cas de sinusite maxillaire aigue purulente établie après avoir écarté le diagnostic de rhinopharyngite et en cas d’échec d’un traitement symptomatique pendant deux à trois jours.1,2
L'antibiothérapie est indiquée sans réserve en cas de sinusite frontale, ethmoïdale ou sphénoïdale.
  1. Antibiothérapie par voie générale en pratique courante dans les infections respiratoires hautes de l’adulte et de l’enfant. Recommandations. Novembre 2011
  2. 2. http://www.ameli-sante.fr/sinusite/reconnaitre-sinusite.html - consulté le 15 mars 2015.
  3. Recommandations AFSSAPS. Antibiothérapie par voie générale en pratique courante dans les infections respiratoires hautes de l’adulte et de l’enfant. Argumentaire. Octobre 2005.
  4. Gilain L, Laurent S. Sinusites maxillaires. EMC ORL 2005;2:160-173.
  5. Friedrich JP. Sinusite frontale - Prise en charge. In : Les sinusites et rhinosinusites. Klossek JM. Rédacteur. Collection ORL. Edition Masson. 2000. pp 77-88.
  6. François M, Barry B. Infections naso-sinusiennes de l’enfant et de l’adulte. Rev Prat 2004;54:1477-1482.
  7. Monteiro M et al. Tumeur de Pott, complication rare de la sinusite frontale. Fr ORL 2007;93:350-352.
  8. Klossek JM. Recherche et prise en charge de la porte d’entrée ORL des méningites aiguës bactériennes communautaires. Med mal Infect 2009;39(7-8):554-559.
  9. Ayari S, Froehlich P. Infections naso-sinusiennes de l’enfant et de l’adulte. Rev Prat 2007;57(20):2281-2283.
  10. Complications orbitaires de la pathologie naso-sinusienne. In : Imagerie oculo-orbitaire. Bourjat P et al. Rédacteurs. Masson. 2000. pp : 123-126.