www.agir-thrombose.fr
www.ambulatoire-sanofi.fr
www.ams.sanofi.fr
www.antibio-responsable.fr
www.aucoeurducholesterol.fr
www.contreladouleur.fr
www.diabplus-equilibre.fr
www.diabeteanalytics.fr
www.diabete-emotions.fr
www.gaucherfrance.fr
www.retrouverlemouvement.fr
www.sanofi-arthrose.fr
www.sanofi-diabete.fr
www.sep-ensemble.fr
www.thromboseval.fr
nosmedicaments.sanofi.fr
www.labsante.sanofi.fr
www.lesvictoiresduprive.fr
prevenirlesadherences.com
www.sanofi.fr
www.sanofigenzyme.fr

La pneumonie aiguë communautaire (PAC)

Taille des textes

Description :

La pneumonie aiguë communautaire se définit comme une infection aiguë du parenchyme pulmonaire acquise en ville.1

Fréquence :

L’incidence de la pneumonie est assez faible en Europe, allant de 4,7 à 11,6 pour 1000 habitants. Elle est plus fréquente chez les personnes âgées (de plus de 75 ans), mais peut survenir à tous les âges.1

Germe(s) impliqué(s) :

La bactérie la plus fréquemment impliquée est Streptoccocus pneumoniae.
Haemophilus influenzae et d’autres bactéries atypiques peuvent être également rencontrées.1,2

Signes cliniques :

Le diagnostic de pneumonie aiguë communautaire est souvent difficile. La PAC peut se présenter sous différents tableaux cliniques de sévérité variable en fonction notamment du pathogène impliqué, du statut immunitaire, des pathologies associées... Ainsi, les signes fréquemment retrouvés dans les formes « typiques » peuvent être : des signes respiratoires d’apparition récente (notamment toux, dyspnée, douleur thoracique…), accompagnées de fièvre et d’un sentiment de malaise général.1
La radiographie du thorax est un élément clé du diagnostic d'une PAC.

Deux outils permettent d’identifier la prise de charge des patients
- En ville : le score CRB 65

 
- A l’hôpital : le score de Fine

Prise en charge :

Les risques potentiels (pneumonie à pneumocoque) des pneumonies aiguës communautaires justifie de débuter une antibiothérapie en urgence dès le diagnostic porté.1,2

  1. Chaara M. et al. Les pneumonies aiguës communautaires graves. Médecine d’urgence 2000 : 19-35
  2. AFSSAPS – SPLIF – SPLF. Antibiothérapie par voie générale dans les infections respiratoires basses de l’adulte. Pneumonie aigue communautaire. Exacerbations de bronchopneumopathie chronique obstructive. Mise au point. Juillet 2010.