www.agir-thrombose.fr
www.ambulatoire-sanofi.fr
www.ams.sanofi.fr
www.antibio-responsable.fr
www.aucoeurducholesterol.fr
www.contreladouleur.fr
www.diabplus-equilibre.fr
www.diabeteanalytics.fr
www.diabete-emotions.fr
www.gaucherfrance.fr
prevenirlesadherences.com
www.retrouverlemouvement.fr
www.sanofi-arthrose.fr
www.sanofi-diabete.fr
www.sep-ensemble.fr
www.thromboseval.fr
nosmedicaments.sanofi.fr
www.labsante.sanofi.fr
www.lesvictoiresduprive.fr
www.sanofi.fr
www.sanofigenzyme.fr

L’antibiothérapie probabiliste

Taille des textes

La prescription d’une antibiothérapie se fonde sur l’efficacité espérée d’un antibiotique sur la bactérie pathogène en cause.
Face à des infections courantes, il est cependant fréquent que le médecin initie le traitement antibiotique sans connaître avec certitude la bactérie pathogène ni sa sensibilité mais en s’appuyant sur la probabilité de rencontrer telle ou telle bactérie au vu d’un faisceau d’arguments cliniques, radiologiques et/ou épidémiologiques.1,2
On parle alors d’antibiothérapie « probabiliste » (par opposition à la notion d’antibiothérapie « documentée » qui vise à lutter contre une bactérie bien identifiée par des prélèvements bactériologiques).

Cette approche probabiliste est très répandue en médecine de «ville» grâce aux nombreuses données épidémiologiques sur les infections en ville. Elle est en revanche beaucoup moins pratiquée à l’hôpital, du fait de la grande diversité des pathogènes potentiellement responsables d’infections.1,2

A titre d’exemple, on sait qu’en cas d’angine bactérienne, la bactérie la plus fréquemment rencontrée est le Streptocoque (Streptococcus pyogenes). Lors des infections de l’appareil urinaire, le colibacille (Escherichia coli) est largement représenté. En cas d’otites ou de sinusites bactériennes ce sont souvent le pneumocoque (Streptococcus pneumoniae) et Haemophilus influenzae1. Ce type d’information oriente le choix de l’antibiotique dans le cas d’une antibiothérapie probabiliste.

Germes principalement rencontrés selon le type d’infections


Infections germes
Peau et des tissus mous Staphylococcus aureus
Streptococcus pyogenes
Voies aériennes Streptococcus pneumoniae
Haemophilus influenzae
Appareil génital et urinaire Escherichia coli
Tube digestif Helicobacter pylori
Campylobacter
Escherichia coli
Enterococcus faecalis
Bouche et des dents Prevotella intermedia
Porphyromonas gingivalis
Tannerella forsythensis
Campylobacter rectus
Eubacterium species
Fusobacterium nucleatum
Peptostreptococcus micros
  1. Flandrois JP. Bactériologie Médicale. Coll Azay. Puf. 2000.
  2. Veber B. et al. Antibiothérapie probabiliste. Médecine d’urgence 2006 : 573-582