La surconsommation d’antibiotiques

Taille des textes

La fin du 20 ème siècle a été marquée par une explosion du nombre d’antibiotiques de leur variété… Mais aussi de leur consommation. Cet usage massif d’antibiotiques – parfois inapproprié - a largement contribué au développement de résistances bactériennes.1
Au tournant du 3ème millénaire, le développement de ces résistances a conduit la France et ses voisins européens à mettre en place des actions favorisant un meilleur usage des antibiotiques et une diminution de leur consommation afin d’en préserver leur efficacité.2

En France, la consommation d’antibiotiques en médecine de ville a diminué depuis la mise en place, au début des années 2000, du premier « Plan national pour préserver l'efficacité des antibiotiques ». En 2020, la diminution des consommations d’antibiotiques en ville a été particulièrement marquée pendant les périodes de confinement mises en place en France pour maîtriser la pandémie de Covid-19 : -18 % en nombre de prescriptions pour 1000 habitants et par jour et -17 % en DDJ (Dose définie journalière) par rapport aux niveaux attendus pour 2020 en projetant les tendances des dix années précédentes. Par ailleurs, en 2020, la baisse de la consommation d’antibiotiques a varié indépendamment de la variation saisonnière habituelle.2

Plusieurs facteurs peuvent expliquer le brusque décrochage de la consommation en 2020, particulièrement observé pendant les périodes de confinement. La pandémie de Covid-19 a eu un impact important sur les comportements individuels. Les relations sociales ont été modifiées et les mesures d’hygiène prévenant la transmission des infections ont été renforcées. Une baisse du recours aux soins a été observée et les données publiées par Santé publique France concernant plusieurs pathologies infectieuses hivernales courantes (grippe, gastro-entérites…) montrent une diminution de la diffusion de ces infections en 2020. De surcroît, la pandémie a restreint le nombre de consultations médicales et donc les opportunités de prescriptions.2

Nombre de prescriptions d’antibiotiques en secteur de ville pour 1000 habitants par an. France 2010-2020.

Source : https://ansm.sante.fr/uploads/2021/11/18/20211118-spf-antibioresistance-interactif.pdf

La France reste l’un des pays européens les plus consommateurs d’antibiotiques, se classant au 26ème rang sur 29 3.


Rapport ANSM Novembre 2021 : pistes d’actions pour ancrer les progrès de 2020

Rapport SpF : Consommation d’antibiotiques en secteur de ville en France 2010-2020

  1. Cavallo JD, et al. Bêtalactamines. EMC-Maladies Infectieuses 1 (2004) 129–202
  2. Antibiotiques et résistance bactérienne : pistes d’actions pour ancrer les progrès de 2020. Synthèse. Novembre 2021. Santé publique France, 22 p.
  3. European Centre for Disease Prevention and Control. Disponible sur https://www.ecdc.europa.eu/en/antimicrobial-consumption/database/rates-country (consulté le 25 juin 2022).