www.agir-thrombose.fr
www.ambulatoire-sanofi.fr
www.ams.sanofi.fr
www.antibio-responsable.fr
www.aucoeurducholesterol.fr
www.contreladouleur.fr
www.diabplus-equilibre.fr
www.diabeteanalytics.fr
www.diabete-emotions.fr
www.gaucherfrance.fr
prevenirlesadherences.com
www.retrouverlemouvement.fr
www.sanofi-arthrose.fr
www.sanofi-diabete.fr
www.sep-ensemble.fr
www.thromboseval.fr
nosmedicaments.sanofi.fr
www.labsante.sanofi.fr
www.lesvictoiresduprive.fr
www.sanofi.fr
www.sanofigenzyme.fr
Taille des textes

Tuberculose de l’enfant : du génotype du BK au phénotype

Les tuberculoses (TB) de l’enfant sont distinctes de celles de l’adulte. Les différences liées au terrain sont bien connues. L’origine géographique des patients et le génotype des BK apportent des renseignements complémentaires importants car la localisation de la maladie tuberculeuse et la virulence des germes varient selon ces paramètres.

Des pédiatres du centre de référence de la tuberculose de l’hôpital pédiatrique de Toronto ont revu les cas observés en 11 ans (2002-2012) et où les BK ont été isolés. Les renseignements cliniques ont été recueillis sur des fiches standard, la sensibilité des germes testée et leur ADN a été extrait.

Immigration et voyage en pays à forte endémie, les facteurs de risque majeurs

Pendant la période étudiée, 141 cas cliniques de TB ont été observés et dans 77 d’entre eux, le BK a été isolé. Ces 77 patients représentent 30 % des cas des TB pédiatriques de l’Ontario. Le taux d’isolement des germes (56 %) était nettement inférieur à celui des cas adultes pendant le même temps (78 %). La distribution des âges était bimodale avec un pic avant 5 ans (14/77, 18 %) et un autre après 10 ans (58/77, 75 %). La majorité des patients était née en dehors du Canada (46/77, 59,7 %) : sous-continent indien (24/46), Asie du Sud-Est (11/46), Afrique (3/46). Parmi les patients nés canadiens, 30/31 avaient au moins un parent d’origine étrangère de sorte que 76/77 étaient d’origine immigrée. La maladie a été diagnostiquée pour 17/46 dans les 2 ans suivant leur immigration et 25/77 (32,5 %) avaient voyagé dans une zone d’endémie dans les 5 ans avant le diagnostic ; 28/77 (36,4 %) avaient un contage connu et 32/77 un BK de génotype identique à l’un de ceux conservés dans le laboratoire.

Quatre lignées de BK

Parmi les 77 enfants, 40 (52 %) avaient une localisation exclusivement pulmonaire, 16/7 7 (21 %) exclusivement extra-thoracique et 21 (27 %) les deux. Les principaux sites d’isolement du BK ont été l’expectoration (29/77) et la biopsie d’une adénopathie (13/77). La sensibilité des germes aux antibiotiques était totale pour 68/77 ; 9/77 étaient résistants à 1 ou plusieurs antituberculeux. Les BK génétiquement typés appartenaient à 4 lignées, euro-américaine (36,4 %), est-africaine-indienne (29,9 %), indo-océanique (22,1 %), est-asiatique (11,7 %). Les formes extra-thoraciques étaient moins souvvent observées chez les patients infectés par la lignée est-asiatique (Odds Ratio [OR] 0,1 ; intervalle de confiance à 95 % [IC] 0,01-0,9, P < 0,05) et plus souvent chez ceux infectés par la lignée indo-océanique (OR 5,4 ; IC 1,5-19,2 P < 0,05).

Le voyage dans un pays de forte endémie est ainsi un facteur majeur de contamination et la lignée génétique des BK semble contribuer au phénotype comme il a été décrit chez l’adulte.


Pr Jean-Jacques Baudon

Rayment JH et coll. : Culture-positive pediatric tuberculosis in Toronto, Ontario. Pediatr Infect Dis J., 2016;35:13-18

© jim.fr