www.agir-thrombose.fr
www.ambulatoire-sanofi.fr
www.ams.sanofi.fr
www.antibio-responsable.fr
www.aucoeurducholesterol.fr
www.contreladouleur.fr
www.diabplus-equilibre.fr
www.diabeteanalytics.fr
www.diabete-emotions.fr
www.gaucherfrance.fr
prevenirlesadherences.com
www.retrouverlemouvement.fr
www.sanofi-arthrose.fr
www.sanofi-diabete.fr
www.sep-ensemble.fr
www.thromboseval.fr
nosmedicaments.sanofi.fr
www.labsante.sanofi.fr
www.lesvictoiresduprive.fr
www.sanofi.fr
www.sanofigenzyme.fr
Taille des textes

Les septicémies à bactéries Gram- résistantes de l’enfant

Contexte :

Les septicémies provoquées par des bactéries Gram- sont à l’origine d’une mortalité et d’une morbidité des plus significatives. L’incidence des infections liées à des micro-organismes résistants ne cesse de croître à l’échelon mondial. Il est donc important de mettre en place des programmes de surveillance visant à définir les types de résistance des bactéries impliquées dans les septicémies. L’objectif de cette étude est de décrire les caractéristiques cliniques et microbiologiques des bactéries Gram- résistantes rencontrées dans ces infections généralisées, au sein d’un hôpital pédiatrique non universitaire, situé en Turquie.

Contexte :

L’étude a inclus des sujets âgés d’un mois à 18 ans, hospitalisés entre janvier 2005 et décembre 2012. La présence d’une activité enzymatique du type BLSE (betâlactamase à spectre étendu) ou AmpC a été détectée au sein des souches bactériennes au moyen de techniques validées par le Clinical and Laboratory Standards Institute (CLSI), qu’il s’agisse du test de diffusion sur gélose avec disque unique ou du test de synergie par la méthode des doubles disques.

Résultats :

Au total, ont été identifiées 209 septicémies à bactéries Gram- chez 192 patients : 133 d’entre eux (69,2 %) avaient un âge ≤48 mois. Soixante-six de ces infections (31,6 %) ont été considérées comme communautaires et 143 (68,4 %) noscomiales. Les germes les plus fréquemment isolés ont été des bacilles Gram- non fermentaires (n=117 ; 55,9 %), du genre Pseudomonas spp. Les agents infectieux les plus fréquemment isolés en cas de septicémie fatale ont été, en premier lieu, Pseudomonas spp et, en second lieu, Escherichia coli. La mortalité globale à 28 jours a été estimée à 16,3 %.
Les taux de résistance à l'imipénème pour P. aeruginosa et Acinetobacter spp étaient respectivement de 40,5% et 41,6%.

Conclusions :/strong>

Bien que monocentrique, et ne représentant qu’une population locale, cette étude permet de souligner la nécessité de programmes de surveillance au sein des populations pédiatriques pour identifier les germes Gram- résistants à l’origine de septicémies ainsi que de réaliser des études sur sur de de nouveaux antibiotiques pour ces population.


Dr Philippe Tellier

Aydın Teke T et coll. Clinical and microbiological features of resistant gram-negative bloodstream infections in children. J Infect Public Health, 2016:http://dx.doi.org/10.1016/j.jiph.2016.04.011. Publication avancée en ligne.

© jim.fr