www.agir-thrombose.fr
www.ambulatoire-sanofi.fr
www.ams.sanofi.fr
www.antibio-responsable.fr
www.aucoeurducholesterol.fr
www.contreladouleur.fr
www.diabplus-equilibre.fr
www.diabeteanalytics.fr
www.diabete-emotions.fr
www.gaucherfrance.fr
prevenirlesadherences.com
www.retrouverlemouvement.fr
www.sanofi-arthrose.fr
www.sanofi-diabete.fr
www.sep-ensemble.fr
www.thromboseval.fr
nosmedicaments.sanofi.fr
www.labsante.sanofi.fr
www.lesvictoiresduprive.fr
www.sanofi.fr
www.sanofigenzyme.fr
Taille des textes

Intérêt d’une décontamination topique multiple en USI

OBJECTIFS :

C Camus et coll. ont démontré que, chez les malades hospitalisés en unité de soins intensifs (USI) et intubés, le recours à une décontamination multiple réduisait la fréquence des infections acquises de toutes causes. Cette stratégie repose sur l’administration locale, à la fois oropharyngée et digestive, d’une double association d’antibiotiques et d’antiseptiques. L’objectif de cette étude a été d’évaluer l’impact à long terme de cette stratégie sur la fréquence des infections acquises à germes Gram- aérobies multirésistants, d’une part, et sur la présence de colonies rectales d’entérobactéries productrices de BLSE (betâlactamase à spectre étendu), d’autre part.

METHODES :

Il s’agit d’une étude observationnelle monocentrique qui a porté sur tous les malades admis en USI pendant 5 années consécutives (étude de population). Le protocole de décontamination évoqué précédemment a été utilisé pendant la phase d’intubation et lors des soins classiques. La fréquence des infections acquises et les taux de colonisation ont été évalués de manière prospective, en comparant les résultats en cours d’étude à ceux obtenus une année avant cette intervention. Pendant l’étude, les tendances semestrielles ont été analysées au moyen d’un modèle par régression de Poisson.

RESULTATS :

l’incidence des infections acquises à germes Gram- multirésistant s’est révélée plus faible pendant l’étude (1,59 pour 1 000 patients-jours versus 5,43 ‰ avant l’intervention, p < 0,001), tout en diminuant significativement pendant son déroulement (OR ajusté=0,85, intervalle de confiance 95 % [IC] : 0,77-0,93, p < 0,001). La même tendance a été observée pour ce qui est des taux de colonisation rectale par des entérobactéries productrices de BLSE (OR=0,94, IC : 0,88-1,00, p=0,04). Le recours à cinq antibiotiques majeurs a également diminué au fil du temps (p < 0,001).

CONCLUSION :

Le protocole de décontamination topique multiple utilisé dans cette étude n’a pas favorisé l’apparition de bacilles Gram - multirésistants. En revanche, les taux d’infections acquises et de colonisation bactérienne digestive ont diminué avec le temps.


Dr Philippe Tellier

Camus C et coll. Decline of multidrug-resistant Gram negative infections with the routine use of a multiple decontamination regimen in ICU. J Infect (16 juin). http://dx.doi.org/10.1016/j.jinf.2016.06.007. Publication avancée en ligne.

© jim.fr