www.agir-thrombose.fr
www.ambulatoire-sanofi.fr
www.ams.sanofi.fr
www.antibio-responsable.fr
www.aucoeurducholesterol.fr
www.contreladouleur.fr
www.diabplus-equilibre.fr
www.diabeteanalytics.fr
www.diabete-emotions.fr
www.gaucherfrance.fr
prevenirlesadherences.com
www.retrouverlemouvement.fr
www.sanofi-arthrose.fr
www.sanofi-diabete.fr
www.sep-ensemble.fr
www.thromboseval.fr
nosmedicaments.sanofi.fr
www.labsante.sanofi.fr
www.lesvictoiresduprive.fr
www.sanofi.fr
www.sanofigenzyme.fr
Taille des textes

Infections du SNC : quelle exactitude diagnostique ?

OBJECTIF

Evaluer la fiabilité des données cliniques et des tests de laboratoire dans le diagnostic d’infections du système nerveux central (SNC) et des méningites bactériennes chez des patients avec une suspicion d’infection neurologique.

METHODES

Etude monocentrique, ayant inclus des patients consécutifs, adultes se présentant aux urgences ou hospitalisés pour suspicion d’infection du SNC. Dans tous les cas, une analyse du liquide céphalorachidien (LCR) a été effectuée. Cinq catégories diagnostiques ont été distinguées :

  1. Infection du SNC ;
  2. Inflammation du SNC sans infection ;
  3. Trouble neurologique non infectieux non-inflammatoire
  4. Infection non neurologique ;
  5. Autre trouble systémique.

RESULTATS

Entre 2012 et 2015, 363 épisodes d’infection du SNC ont été inclus dans l’analyse.
L’examen du LCR a révélé un taux de leucocytes >4 /mm3 dans 47 % des cas.
Globalement :

  1. 89 des 363 épisodes correspondaient à une infection du SNC (25 %, le plus souvent, méningite virale [7 %] ou bactérienne [7 %] et encéphalite virale [4 %]) ;
  2. 36 épisodes (10 %) liés à une atteinte inflammatoire du SNC ;
  3. 111 épisodes (31 %) liés à une infection systémique ;
  4. 119 (33 %) à une autre pathologie neurologique ;
  5. 8 (2 %) à un autre trouble systémique.

La fiabilité diagnostique des données cliniques individuelles et des tests sanguins dans le diagnostic des infections du SNC et des méningites bactériennes s’est révélée faible. En revanche, le taux de leucocytes dans le LCR a montré un pouvoir discriminant élevé pour distinguer :

  1. les méningites bactériennes des autres diagnostics possibles (aire sous la courbe =0,95) ;
  2. les autres infections neurologiques des autres diagnostics (AUC=0,93).

RESULTATS

Les auteurs démontrent que plusieurs critères cliniques et biologiques ont une sensibilité faible à modérée pour établir le diagnostic de méningite bactérienne et ne peuvent être utilisés pour en exclure le diagnostic.
Ces données montrent que chez tous les patients ayant une suspicion d’infections du SNC une ponction lombaire doit être réalisée indépendamment des données cliniques ou biologiques.


Dr Philippe Tellier

Khatib U et coll. Adults with suspected central nervous system infection : A prospective study of diagnostic accuracy. J Infect 2016 (13 octobre). pii: S0163-4453(16)30248-1. doi: 10.1016/j.jinf.2016.09.007. Publication avancée en ligne.

© jim.fr