www.agir-thrombose.fr
www.ambulatoire-sanofi.fr
www.ams.sanofi.fr
www.antibio-responsable.fr
www.aucoeurducholesterol.fr
www.contreladouleur.fr
www.diabplus-equilibre.fr
www.diabeteanalytics.fr
www.diabete-emotions.fr
www.gaucherfrance.fr
prevenirlesadherences.com
www.retrouverlemouvement.fr
www.sanofi-arthrose.fr
www.sanofi-diabete.fr
www.sep-ensemble.fr
www.thromboseval.fr
nosmedicaments.sanofi.fr
www.labsante.sanofi.fr
www.lesvictoiresduprive.fr
www.sanofi.fr
www.sanofigenzyme.fr
Taille des textes

Infections bactériennes associées à la dengue

CONTEXTE

La dengue constitue, à l’échelon mondial, le plus fréquente des infections virales transmises par un arthropode. Si son incidence est en augmentation constante, celle des infections bactériennes qui lui sont volontiers associées suit la même tendance. L’évolution clinique de la dengue associée à une infection bactérienne peut conduire à des tableaux graves, en raison d’interactions réciproques entre les deux maladies. De plus, le diagnostic de l’affection primaire peut s’en trouver retardé, de sorte que le clinicien doit être préparé à cette éventualité. Une revue de la littérature internationale permet de faire le point, en survolant les données épidémiologiques, cliniques et physiopathologiques qui caractérisent la coexistence de la dengue et d’infections bactériennes ou encore de bactériémies.

METHODES

La recherche bibliographique effectuée sur PubMed a porté sur les études cliniques et les cas cliniques publiés concernant ces associations, tout autant que sur les interactions entre les agents pathogènes sous-jacents.

RESULTATS

Au total, cette revue a permis de réunir 26 cas cliniques et seulement 3 études sur l’association d’une bactériémie à une dengue. Douze autres études ont rapporté des données sur la combinaison d’une infection bactérienne à la dengue. Si l’on se limite aux trois études disponibles, il apparaît qu’une bactériémie surviendrait dans 0,18 à 7 % des cas de dengue. La mortalité imputable à cette dernière serait, dans 14,3 % à 44,4 % des cas, liée à une infection bactérienne associée. Les facteurs de risque prédisposant aux deux infections simultanées sont a priori les comorbidités, l’âge avancé et les formes sévères de la dengue. La coexistence de la dengue et d’une infection bactérienne doit être évoquée devant un état fébrile anormalement prolongé, mais aussi devant certaines anomalies biologiques concernant la procalcitonine, la natrémie (basse), la leucocytose ou encore la fonction rénale.

CONCLUSIONS

Ces formes nouvelles constituent un problème réel, avec des conséquences de plus en plus perceptibles, alors que leur incidence ne cesse d’augmenter. Malgré ces signaux d’alarme, force est de reconnaître le manque d’études concluantes portant sur des cohortes conséquentes. Les cliniciens doivent faire preuve de la plus grande vigilance, afin de reconnaître le plus rapidement possible les signes d’alerte. Ils doivent recourir opportunément aux tests diagnostiques disponibles et savoir entreprendre au plus vite une antibiothérapie adaptée, capable de freiner l’augmentation de la mortalité et de la morbidité.


Dr Philippe Tellier

Trunfio M et coll. Bacterial coinfections in dengue virus disease : what we know and what is still obscure about an emerging concern. Infection 2016 (22 juillet). Publication avancée en ligne.

© jim.fr