www.agir-thrombose.fr
www.ambulatoire-sanofi.fr
www.ams.sanofi.fr
www.antibio-responsable.fr
www.aucoeurducholesterol.fr
www.contreladouleur.fr
www.diabplus-equilibre.fr
www.diabeteanalytics.fr
www.diabete-emotions.fr
www.gaucherfrance.fr
prevenirlesadherences.com
www.retrouverlemouvement.fr
www.sanofi-arthrose.fr
www.sanofi-diabete.fr
www.sep-ensemble.fr
www.thromboseval.fr
nosmedicaments.sanofi.fr
www.labsante.sanofi.fr
www.lesvictoiresduprive.fr
www.sanofi.fr
www.sanofigenzyme.fr
Taille des textes

Facteurs de résistance aux antimicrobiens : l’avis du grand public

CONTEXTE :

Les résistances aux antimicrobiens sont déterminées par de multiples facteurs, les infections à germes résistants constituant une menace grave pour la santé des humains et des diverses espèces animales, autant qu’un véritable défi sociétal. Ce dernier ne pourra être relevé qu’au travers d’une collaboration étroite entre les scientifiques et les citoyens. L’objectif d’une équipe londonienne a été de comparer les points de vue, du grand public et des experts, concernant les facteurs clés qui contribuent à la résistance des germes aux antimicrobiens.

METHODES :

Les principaux facteurs contribuant à la résistance aux antimicrobiens ont été identifiés à partir d’une revue de la littérature. Ces facteurs ont été ensuite décrits dans un langage simple et soumis au vote via la mise en place d’urnes, lors d’une action de sensibilisation du public organisée par une université. Les réponses concernant chacun des facteurs inventoriés ont été dénombrées à la fin de l’événement.

RESULTATS :

Au total, 405 réponses ont été fournies par 3 750 visiteurs, soit 11 %.

Dans près de la moitié des cas (192/405, 47,4 %), le déterminant principal de la résistance aux antimicrobiens était le mésusage ou l'utilisation excessive des antibiotiques chez l'homme.

Le recours inapproprié aux antibiotiques en santé animale n’a obtenu, pour sa part, que 16,3 % des réponses, soit 66/405 et était suivi de près par l'utilisation d'antibiotiques pour el traitement d'infections endémiques 57/405 (14 · 07 %).

Par ailleurs, le manque de tests d'orientation diagnostic rapide a obtenu 10/405 votes (2,47 %) et enfin 1/405 (0,25 %) pour le manque de vaccins efficaces.

CONCLUSIONS :

en accord avec les experts, la majorité des réponses du grand public a ainsi attribué l’émergence des résistances aux antimicrobiens à un usage inconsidéré des antibiotiques chez les humains et chez les animaux.

Toutefois, les posologies insuffisantes ou sous-optimales, le manque d’outils diagnostiques et la contamination de l’environnement ont été considérés par le grand public comme de moindre importance. L'avis des experts n’a encore que peu d’écho dans l’esprit du grand public qui tend à sous-estimer la complexité et la diversité des facteurs aux multiples facettes qui sous-tendent de plus en plus le développement des résistances aux antimicrobiens.


Dr Philippe Tellier

Castro-Sánchez E et coll. What are the factors driving antimicrobial resistance ? Perspectives from a public event in London, England. BMC Infect Dis 2016 : 16 : 465.

© jim.fr