www.agir-thrombose.fr
www.ambulatoire-sanofi.fr
www.ams.sanofi.fr
www.antibio-responsable.fr
www.aucoeurducholesterol.fr
www.contreladouleur.fr
www.diabplus-equilibre.fr
www.diabeteanalytics.fr
www.diabete-emotions.fr
www.gaucherfrance.fr
prevenirlesadherences.com
www.retrouverlemouvement.fr
www.sanofi-arthrose.fr
www.sanofi-diabete.fr
www.sep-ensemble.fr
www.thromboseval.fr
nosmedicaments.sanofi.fr
www.labsante.sanofi.fr
www.lesvictoiresduprive.fr
www.sanofi.fr
www.sanofigenzyme.fr
Taille des textes

Endocardite infectieuse : la thrombocytopénie précoce est de mauvais pronostic !

La mortalité hospitalière de l’endocardite infectieuse reste très élevée. Il est donc particulièrement important de reconnaître et d’analyser les paramètres pouvant permettre d’identifier rapidement les patients dont le risque est le plus élevé. Il a ainsi paru intéressant à Ferrera et coll. d’apprécier l’incidence et la sévérité de la thrombocytopénie notée dès l’hospitalisation chez des malades présentant une endocardite infectieuse sur une valve native du cœur gauche, et d’évaluer son impact sur le pronostic.

La thrombocytopénie était définie par un taux de plaquettes < 150 000/mm3 à l’admission.

L’étude a porté sur 533 patients (âge moyen 61 ± 15 ans ; hommes : 67 %) soit 533 épisodes consécutifs d’endocardite infectieuse sur valve native du cœur gauche, recrutés de façon prospective. Ils ont été répartis en 2 groupes : groupe I (n = 175) dont les épisodes s’accompagnaient d’une thrombocytopénie à l’admission et groupe II (n = 358) où il n’y avait pas de thrombocytopénie.

Il n’a pas été noté de différence entre les 2 groupes quant à la nécessité de recourir à une intervention chirurgicale ; cependant, la mortalité hospitalière a été significativement plus élevée chez les patients présentant une thrombocytopénie (p < 0,001) et le taux de mortalité était significativement associé au degré de la thrombocytopénie (p < 0,001).

Une thrombopénie précoce était plus souvent associée à un tableau clinique grave (insuffisance rénale aiguë, choc septique, splénomégalie, syndrome confusionnel, coma, lésions cutanées hémorragiques) et à la présence d’un staphylocoque doré ou de bacilles gram négatif.

En analyse multivariée, il est apparu que la thrombocytopénie présente à l’admission était un facteur prédictif indépendant de plus grande mortalité (p = 0,002). La thrombocytopénie et la présence d’un staphylocoque doré avaient une action synergique sur le risque de décès (p = 0,04).

Ainsi, chez les patients présentant une endocardite infectieuse sur valve native du cœur gauche, la présence d’une thrombocytopénie dès l’admission est relativement fréquente (32,8 %), bien que rarement très sévère. Elle est un marqueur précoce de risque d’une surmortalité dont le taux augmente avec l’importance de la baisse des plaquettes. La constatation précoce d’une thrombocytopénie devrait être considérée, au même titre que les données cliniques, bactériologiques et échocardiographiques, comme un marqueur précoce aidant à la stratification du risque encouru et à l’identification des patients hautement menacés d’une évolution hospitalière compliquée et de décès. Il se pourrait que la thrombocytopénie soit une manifestation de la gravité du sepsis sous-jacent.


Dr Robert Haïat

Ferrera C et coll. : Usefulness of Thrombocytopenia at Admission as a Prognostic Marker in Native Valve Left-Sided Infective Endocarditis. Am J Cardiol., 2015; 115: 950e955

© jim.fr