www.agir-thrombose.fr
www.ambulatoire-sanofi.fr
www.ams.sanofi.fr
www.antibio-responsable.fr
www.aucoeurducholesterol.fr
www.contreladouleur.fr
www.diabplus-equilibre.fr
www.diabeteanalytics.fr
www.diabete-emotions.fr
www.gaucherfrance.fr
prevenirlesadherences.com
www.retrouverlemouvement.fr
www.sanofi-arthrose.fr
www.sanofi-diabete.fr
www.sep-ensemble.fr
www.thromboseval.fr
nosmedicaments.sanofi.fr
www.labsante.sanofi.fr
www.lesvictoiresduprive.fr
www.sanofi.fr
www.sanofigenzyme.fr
Taille des textes

La prise d’antibiotiques les six premiers mois de la vie augmenterait le risque de diarrhée à long terme

Les antibiotiques sont fréquemment utilisés pour le traitement des infections respiratoires et des otites bien que celles-ci soient souvent virales ou guérissent spontanément. Les conséquences en sont le développement de résistances bactériennes et les perturbations de la flore intestinale : modification du nombre et de la diversité des espèces bactériennes, augmentation de la perméabilité intestinale, inflammation et risque d’infections systémiques.

Des chercheurs en santé publique américains et des auteurs indiens ont réalisé une enquête prospective de terrain à Vellore (Inde) dans une région où la grande prévalence des diarrhées permet de chiffrer l’impact de différents facteurs sur l’épidémiologie. En tout, 465 enfants ont été suivis en 2009-2010 par des travailleurs de terrain. Les données concernant la naissance et les conditions socioéconomiques ont été recueillies durant les 45 premiers jours de vie, puis la famille a été interrogée 2 fois par semaine jusqu’à ce que les enfants aient 3 ans. Les paramètres recueillis étaient toutes les maladies, en particulier les épisodes de diarrhée, leur sévérité, leur durée, les traitements antibiotiques et l’alimentation maternelle, exclusive ou non, et sa durée. La perte de suivi a été peu importante (11,8 %) et 6 enfants sont décédés dont 2 de diarrhée. Les deux tiers des enfants (n = 308) étaient de niveau socioéconomique bas et 32 % vivaient à plus de 4 par pièce. A 6 mois, 85 % des enfants n’étaient plus sous allaitement maternel exclusif et 64,5 % (n = 300) avaient leur premier épisode de diarrhée.

La fréquence des diarrhées était plus élevée entre 3 et 9 mois : incidence brute entre 3 et 6 mois de 28,1 cas/100 sujets-mois et, entre 6 et 9 mois, de 30,3 cas/100 sujets-mois. La fréquence était plus basse entre 6 mois et 3 ans : 13,4 cas/100 sujets-mois. Chaque enfant avait eu en moyenne 3,6 épisodes pendant la période. Plus de la moitié des enfants (n = 267 ; 57,4 %) ont eu au moins une cure d’antibiothérapie (AB) les 6 premiers mois, en règle pour des infections respiratoires. Après AB avant l’âge de 6 mois, en comparaison des enfants n’en ayant pas reçu, le taux brut d’incidence des diarrhées augmentait de 6 mois à 3 ans avec un rapport des taux d’incidence de 1,33 (intervalle de confiance à 95 % de 1,12 à 1,57) après ajustement sur de nombreux facteurs de confusion. Les enfants sous allaitement maternel exclusif jusqu’à 6 mois (n = 71) n’ont pas eu d’augmentation de fréquence des diarrhées après AB. Ces résultats n’étaient pas significativement différents selon le nombre de cures d’AB pendant les 6 premiers mois, ni les effets des AB selon leurs indications.

En conclusion, la prescription d’antibiotiques précocement dans la vie est associée une augmentation de la fréquence des diarrhées jusqu’à 3 ans. L’allaitement maternel exclusif aurait un effet protecteur.


Pr Jean-Jacques Baudon

Rogawski ET et coll. : The effect of early life antibiotic exposures on diarrheal rates among young children in Vellore, India. Pediatr Infect Dis J 2015 ; 34 : 583-588.

© jim.fr